4235 est un regard porté sur l’amérique du nord à travers les yeux d’un européen.














L’Amérique a toujours été - par le cinéma, la littérature, la photographie - une culture forgée de fantasmes collectifs. Valentin a pris la route pour aller au contact du réel et démêler l’imaginaire : départ de Toronto, les chutes du Niagara, Boston et ses universités prestigieuses, New York et sa démesure architecturale, ses lumières ou encore son street art puis enfin Detroit et ses rues fantomatiques. À l’arrivée, un travail photographique personnel qui explore ces contrastes et nous invite à nous questionner sur notre propre rapport aux idées reçues.